Alimentation intuitive, comment la pratiquer ?

Serait-il possible de mettre définitivement au placard les régimes une bonne fois pour toute, en suivant plutôt son intuition ? En adaptant son alimentation à son fonctionnement personnel ? Car on le sait tous, les régimes à terme ne marchent pas, et l’effet « yoyo » bien connu nous le prouve assez souvent ! Alors serait-il possible de dire adieu à toutes ces injonctions et dictats pour se focaliser sur son bien être psychique en explorant plutôt ses sensations ?

Femme au soleil qui mange du chocolat en fermant les yeux

L’alimentation intuitive, c’est quoi au juste ?

Vous avez envie de découvrir l’alimentation intuitive initiée par deux diététiciennes américaines, Evelyn Tribole et Elyse Resch, en 1995 ? Nous allons vous expliquer en quoi elle consiste et comment réussir à la mettre en place dans votre vie de tous les jours. Et pour en savoir encore plus sur cette tendance, un article sur le sujet nous a tout particulièrement inspiré dans les pages du FémininBio Magazine* de mars / avril 2021 actuellement en vente en kiosques et magasins bio. Dans cet article on y apprend entre autre, comment reprendre le contrôle, en bannissant définitivement les culpabilités tout en se libérant des interdits. La cuisine intuitive est donc basée sur le bon sens, le plaisir, et l’écoute de son corps et de ses préférences alimentaires.

Bon ou mauvais ? C’est fini tout ça !

Femme qui mange un dessert gourmand avec le sourire

Tout d’abord, cessons de classifier les aliments dans les catégories « bon » ou « mauvais ». Fini le décompte des calories, le passage sur la balance…Retrouvons notre boussole intérieure et apprenons à reconnaitre les vrais signes de la faim, de la satiété, et du plaisir gustatif, le vrai plaisir de manger en pleine conscience !

Décrypter les signaux

Même si le petit déjeuner est soit disant « le repas le plus important de la journée », analysez vos sensations au réveil. Avez-vous le ventre qui gargouille, la bouche sèche, le ventre qui tiraille, avec la sensation désagréable d’avoir comme un creux dans l’estomac ? Commencez-vous à manger parce que c’est l’heure, parce que vos enfants ou votre moitié se sont déjà attablés ?

femme à table avec une fourchette et un couteau et qui attend pour manger

Pourquoi ne pas essayer pour une fois de boire seulement une boisson froide ou chaude et d’attendre les premiers « vrais signaux de faim » tout en vaquant à vos occupations en attendant ? Soyez attentifs à vos ressentis, et mangez quand vous commencez vraiment à en ressentir le besoin. Ensuite, réitérez l’expérience pour le repas suivant et ensuite sur plusieurs jours en notant les résultats.

Cela vous a semblé facile, ou avez-vous éprouvé des difficultés ? Ne vous jugez pas, faite juste un constat sur ce qui vous convient ou pas, en vous laissant guider par votre corps et non par les recommandations générales.

Pas de mode d’emploi miracle

Il ne faut pas se fixer de règles ni d’interdits qui pourraient être transgressés et donc vous faire culpabiliser. Analysez aussi vos émotions, apprenez à les contrôler sans tomber dans la compensation par la nourriture dite « réconfort » qui est le piège : Je suis stressé, je suis triste, donc je compense en me jetant sur le pot de glace qui me tend les bras dans le réfrigérateur ! Manger ses émotions n’est pas la solution ! Le but est de devenir son propre expert. Qui mieux que nous, est capable de ressentir quels aliments nous fait du bien ou nous rend malade, quelle quantité me suffit et me fait plaisir, quel aliment nous fatigue ou nous donne la pêche ? Quel aliment, si j’en abuse, va me ballonner ou m’écœurer ? Ecouter son corps et ses sensations serait donc la solution !

En paix avec son assiette

Ici, le but n’est pas de perdre des kilos, mais plutôt de réguler son comportement alimentaire, ne plus être dans « l’hyper contrôle du corps » en permanence. L’objectif est d’arriver à une relation apaisée à soi-même et à son assiette.

Ce cheminement sur soi sera peut-être un peu long, avec ses hauts, ses bas et ses difficultés. Mais c’est avant tout une exploration profonde de ses intuitions, visant à être plus en paix avec soi-même. Il pourra constituer les bases stables et durables d’une bonne relation à soi.

Sandrine Bettant

FemininBio est un site du bien-être et du bien vivre qui propose des conseils et astuces pour mieux vivre bio et l’écologie au quotidien. Il existe également un magazine FémininBio avec une publication bimestrielle, totalement indépendante, disponible en kiosquesmagasins bio ou via abonnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *