Vos 7 aliments alliés de l’hiver

Vous l’aurez surement remarqué : l’hiver est bel et bien de retour. Entre les journées bien raccourcies et le froid, c’est une saison qui nous invite à faire comme la nature : à ralentir, à nous recentrer sur nous…

C’est aussi une saison plus propice aux rhumes, à la fatigue voire à la dépression saisonnière. Rassurez-vous : cela n’est pas une fatalité ! La nature nous offre de quoi y faire face en douceur. Découvrez quels végétaux, quels aliments peuvent vous apporter du bonheur dans l’assiette tout en étant vos alliés contre les microbes et les coups de mou….avant de terminer par une recette gourmande de saison.

1- La gelée royale

Mes produits phares de l’hiver sont sans conteste tous les produits de la ruche ! La gelée royale est un peu « l’or de la ruche ». Cette gelée laiteuse est l’aliment principal des jeunes larves après leur éclosion et durant leurs trois premiers jours de vie. C’est également l’unique nourriture de la reine durant toute sa vie, d’où son nom de gelée royale.

La médecine traditionnelle chinoise l’utilise depuis des siècles pour ses vertus revitalisantes. Effectivement, les analyses récentes ont montré que la gelée royale est riche en de nombreux nutriments, comme les vitamines du groupe B (B3, B5, B6 aux propriétés cicatrisantes) ou encore de nombreux minéraux (potassium, magnésium, fer,…). Elle peut être consommée comme un complément alimentaire par les personnes fatiguées et un peu affaiblies. Attention, comme pour tous les produits de la ruche, choisissez des produits d’origine française, idéalement biologique et sans ajout d’eau ou d’additifs.

2- La propolis

La propolis est un autre produit de la ruche plutôt surprenant. Au printemps, les abeilles récupèrent la résine de certains arbres et la mélangent  à un peu de pollen et à des sécrétions salivaires. Elles en font un « vernis protecteur » qui sera appliqué à l’entrée de la ruche pour la protéger des agressions extérieures, notamment des moisissures et des germes microbiens.

La propolis est donc composée de résine, d’une forte proportion d’huiles essentielles (8 %), de cire,  de vitamines A et B, d’oligo-éléments comme le fer ou le zinc, de flavonoïdes  (antioxydants),… Grâce à sa composition, la propolis est un antibactérien de choix ! Elle est notamment très utile dans tous les problèmes ORL (maux de gorge, otite, toux) souvent rencontrés en cette saison. Elle stimule également le système immunitaire pour l’aider à mieux se défendre contre les virus et microbes de l’hiver. Vous pouvez la prendre sous forme de gouttes, de spray ou de pastilles à sucer.

3- Le miel

Et voici le produit de la ruche le plus emblématique …et le plus gourmand ! Le miel a été de tout temps utilisé pour ses propriétés cicatrisantes et stimulantes sur la santé. On peut l’utiliser comme alternative saine au sucre blanc mais aussi pour ses nombreux bénéfices santé. Pour commencer, le miel contient une enzyme qui produit du peroxyde d’hydrogène, un composé antiseptique. Il contient aussi des substances antibiotiques naturelles et est riche en antioxydants et en fibres prébiotiques. 

Grâce à tous ces composés, le miel aide à lutter contre les proliférations microbiennes. A ce titre, il peut être utilisé à la fois en externe, pour aider à cicatriser une plaie, ou en interne, pour soigner un rhume, une angine,…Il a aussi des propriétés apaisantes (en cas de toux, par exemple). Enfin, il va stimuler les bonnes bactéries de votre flore intestinale grâce à ses prébiotiques, ce qui participe à un bon équilibre digestif et à la stimulation de vos défenses immunitaires ! En cas de problèmes ORL, je vous recommande le miel d’eucalyptus, le miel de sapin ou encore le miel de Manuka.

Mon astuce pour choisir un miel de qualité : commencez par sélectionner un miel d’origine française de préférence. Les mélanges de miel « d’origine non UE » proviennent généralement de Chine et ont plus de chance d’être des sirops de sucre que du vrai miel. Ensuite, cherchez la mention « extrait à froid », ce qui est un gage de qualité. En effet, le chauffage du miel au-delà de 80°C fait perdre au miel ses précieuses qualités…

4- Le kiwi

Vous vous attendiez peut-être à voir apparaitre l’orange ou la clémentine dans cette liste des alliés de l’hiver…et bien non, j’ai plutôt choisi le kiwi. Pourquoi ? Et bien parce que parmi les fruits de l’hiver, le kiwi est le champion en terme de teneur en vitamine C ! Contrairement aux idées reçues, les agrumes sont loin derrière le kiwi avec ses 92 mg/100g de vitamine C. Ainsi, concrètement, un kiwi frais couvre près de 100% de vos besoins journaliers en vitamine C ! Le kiwi est donc un allié de choix pour être en forme et pour un système immunitaire au top. Vous pouvez le consommer frais en dessert ou dans une salade de fruits, dans une salade en entrée, en jus ou encore en clafouti.

Le petit plus : grâce à sa teneur importante en fibre, le kiwi aide également à réguler les transits lents. Les personnes constipées peuvent en consommer un à deux le matin au petit déjeuner pour un meilleur confort digestif.

5-Le thym

Cette plante aromatique est utilisée de façon traditionnelle dans notre cuisine pour parfumer agréablement un plat en sauce, une ratatouille ou un gratin de légumes. Mais connaissez-vous les nombreuses propriétés du thym ? Le thym est en effet riche en antioxydants et en certains composés comme la vitamine K1, qui joue un rôle sur la fluidification du sang, ou le calcium. C’est surtout sa richesse en une huile essentielle spécifique, le thymol qui nous intéresse ici. Grâce à ce composé, le thym est un allié précieux contre les petits maux de l’hiver (rhume, toux, état grippal) car il agit comme antiseptique des voies respiratoires et comme stimulant de notre système immunitaire. Vous pouvez l’utiliser pour faire des inhalations ou le boire sous forme de tisane. Attention pour cela à utiliser des branches de thym entières et bio (il serait dommage de faire infuser des pesticides avec…).

6-L’ail

Cette petite gousse au goût bien marqué est, elle aussi, à la fois un condiment et un aliment ‘santé’. L’ail a longtemps été utilisé pour ses vertus antiparasitaires avant que Louis Pasteur mette en avant ses propriétés « d’antibiotique naturel ». L’ail contient en effet un composé appelé allicine qui, lorsqu’elle est combinée avec d’autres substances actives de l’ail (la vitamine C, le magnésium, les antioxydants) permet de lutter contre de nombreuses infections intestinales ou ORL. Comme les autres membres de la famille des alliacées (oignons, échalotes, poireaux,…), l’ail renforce également les défenses immunitaires.

Pour bénéficier de ses propriétés, il vaudra mieux le consommer le moins cuit possible, voire cru (et frais, bien sûr), par exemple en l’utilisant dans une sauce pesto. Si vous craignez pour votre haleine, pensez à bien enlever le germe au milieu et optez pour l’ail rose qui aura une saveur plus douce.

7- La choucroute crue

Auriez-vous imaginé un instant la choucroute dans cette liste des aliments santé de l’hiver ? Effectivement, on a souvent l’habitude de consommer la choucroute cuite, accompagnée de charcuterie et de pomme de terre.  C’est plutôt un plat réconfortant qu’un plat santé… Et pourtant, c’est un légume doté de nombreux bienfaits pour la santé, à condition de le consommer cru pour en conserver tous les bénéfices.

La choucroute n’est rien d’autre que du chou qui a été fermenté. Pour cela, on le découpe en fines lamelles et on le met dans un récipient hermétique avec du sel et des aromates pendant 2 à 3 semaines. Les bactéries naturellement présentes commencent à fermenter, ce qui permet d’attendrir le chou et de le rendre plus digeste (ses vitamines et minéraux deviennent plus biodisponibles). Cette lactofermentation produit également de nombreux composés bénéfiques pour la santé et enrichi le chou en bactéries probiotiques. Ces bonnes bactéries viennent enrichir votre flore intestinale et ainsi aider votre transit mais aussi à renforcer votre système immunitaire. Grâce à sa teneur élevée en minéraux (calcium, magnésium, potassium) et en vitamines (notamment B et C ainsi que K2), la consommation de choucroute crue aide à lutter contre la fatigue hivernale.

La recette du pain d’épices au miel

Les ingrédients

Pour un moule à cake de 10 x 20 cm environ, il vous faudra :

  • 160g de farine T65 (soit farine de blé simple soit mélange blé et seigle)
  • 160g de miel toutes fleurs
  • 60g de beurre
  • 1 à 2 cuil. à café d’épices à pain d’épices (ou mélange maison à base de cannelle, anis, gingembre, clou de girofle, galanga,…)
  • 7g de bicarbonate
  • 70g de lait (ou d’eau)
  • 60g sucre cassonade

La préparation :

Faites préchauffer votre four à 160°C.

Faites fondre votre beurre et laissez-le refroidir. Mélangez votre miel avec le lait dans une casserole et faites les chauffer doucement jusqu’à ce que le mélange soit homogène et bien liquide. Pendant ce temps, tamisez ensemble les ingrédients en poudre : farine, épices et bicarbonate.

Dans un saladier mélangez le miel et le lait au beurre fondu. Ajoutez les ingrédients en poudre (farine,…). Mélangez bien jusqu’à obtenir un mélange homogène. Terminez en ajoutant le sucre cassonade. Mélangez.

Beurrez et farinez votre moule avant d’y verser votre pâte. Enfournez pendant 1 heure, en position chaleur tournante. Vérifiez la cuisson du pain d’épices à l’aide de la pointe d’un couteau. Lorsque votre pain d’épices est cuit, sortez-le du four et laissez-le refroidir dans son moule.

Il sera meilleur après 2 jours…si vous arrivez à résister jusque-là !

Maintenant que vous avez votre dessert, il ne vous reste qu’à commander votre panier repas Recettes & Cabas pour des repas faciles, gourmands et équilibrés !

Auteure: Sabrina Marnet-letellier – Consultante nutrition-santé et nutrithérapeute sur Lyon – https://naturmove.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *