On est tous « dinde » de NOËL !

On approche à grands pas de la fin d’année… Et pour beaucoup cela représente le moment idéal et attendu pour se retrouver en famille autour d’un sapin généreusement décoré, de cadeaux pour tout le monde et d’un repas fastueux. De la dinde, du chapon, du saumon, du foie gras… Nombreux sont ces mets traditionnels des célébrations de Noël qui ornent notre tablée à tous les débuts d’hiver mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ces choix de repas sont-ils si ancrés dans nos traditions ? Tout le monde connait le mythe du Père Noël et ses cadeaux, que l’on y croit ou pas, c’est dans tous les cas un plaisir pour chacun d’offrir et de recevoir, voilà ce qui fait en grande partie la magie de ces fêtes !

Une tradition solide…

 

Mais Noël ailleurs alors ? Le nôtre, nous le connaissons tous par cœur et chez Recettes & Cabas on se demande à ce qui se passe loin de chez nous… Les habituels dindes et saumons sont-ils aussi prisés dans les pays africains ou asiatiques ? C’est parti pour un tour d’horizon des traditions et des repas que vous pourrez déguster à travers le monde le soir du 24 décembre ! Peut-être serez-vous même tenter d’en faire l’expérience à ce Noël ou au prochain ? Quoi qu’il en soit, nous verrons que notre repas traditionnel est loin de l’être pour tout le monde !

 

Pourquoi la dinde ?

Pour commencer, intéressons-nous à la dinde ? Pourquoi cette volaille venu d’Amérique est-elle si prisée lors de ces repas de fêtes notamment en Europe alors que nous n’en mangeons que très peu durant l’année ? Il faut, pour découvrir cela, remonter au XVIème siècle à la suite des découvertes de Christophe Colomb où la première dinde de Noël fût servie lors du repas de Noël de Charles XI en remplacement de l’oie habituelle, moins onéreuse et permettant tout de même de nourrir une grande tablée, la dinde fît vite l’unanimité. Le nom de cet oiseau, pour l’anecdote, date de cette époque, pensant avoir mis le pied en Inde, cette volaille ayant une vague ressemblance avec nos poules européennes fût nommée la « poule d’Inde » pour ensuite prendre le nom commun plus simple de « dinde ».

On peut entendre aussi que la mention de la « Dinde de Noël » dans le chant « Cantique de Noël » de Charles Dickens a été une influence non négligeable dans l’ancrage de cette tradition…

 

Le Noël Américain

Bien moins dans l’attente d’un plat en particulier comme celle que nous avons pour la dinde, les américains disposent de beaucoup de spécialités qui les attendent sur les tables du réveillon qu’ils voient comme « un repas du dimanche plus élaboré ». On y retrouve alors des légumes grillés et des pommes de terre écrasées pour accompagner un plat principal qui peut se décliner et être de l’oie à l’image du Noël que nous connaissons, un rôti de bœuf ou encore un jambon. On y retrouve en général une abondance de plats et sucreries comme des gélatines en forme de fruits ou encore la traditionnelle bûche de Noël. Le Pudding de Noël est également un des desserts les plus attendu au réveillon américain avec le « Egg Nog », une boisson à l’œuf… !

 

Les repas, c’est bien, et l’ambiance alors ?

Pour trouver un Noël ou la fête et la joie priment, il faut aller faire un tour dans les pays africains où Noël est une période vraiment très appréciée pour son côté rassembleur. Tout le monde chante, danse et crie, tumulte entrecoupé de « Joyeux Noël » et de cadeaux offerts à ses proches, c’est le moment où tout est permis ! Les traditions varient mais cette fête leur permet partout de s’amuser et de profiter de leurs amis et de leur famille. De nombreuses spécialités viennent également agrémenter les tablées africaines durant les fêtes, on retrouve par exemple le « Ngond’a Mukon », plat camerounais qui consiste en un genre de pain fourré à la viande de bœuf et aux graines de melons-pistache cuit pendant deux heures dans des feuilles de bananiers, ou

le « Nyama Choma », spécialité kenyane, où l’on sert des pièces de chèvre ou de cabri rôties au barbecue avec des légumes et des fruits frais. De nombreux autres plats typiques africains délicieux sont à découvrir comme le « Doro Wat » éthiopien, le « Zoom Koom » du Burkina Faso ou encore le « Liboke ya mbisi » congolais… !

 

Et en Asie ?

Le Noël asiatique a une différente connotation que celui que nous connaissons en Occident et s’adresse plus aux amoureux comme une Saint-Valentin en avance. Les repas de Noël sont assez semblables aux nôtres pour la raison bien précise que c’est une fête qui a été apporté dans les pays asiatiques que très tard et on ne la voit réellement fêtée que depuis le 20ème siècle. On y retrouve donc les classiques bûches de Noël, le foie gras etc… Une anecdote intéressante d’ailleurs veut que la dinde n’étant pas une volaille commune dans ces pays et étant ainsi difficile à trouver, le seul restaurateur étant dans la capacité de fournir cette viande aux asiatiques était KFC, ce qui a fait de lui le fournisseur officiel des repas de Noël en Orient ! La dinde frit est ainsi devenue un des plats de Noël les plus prisés du  réveillon.

 

Retour en Europe…

Plus qu’à des continents différents, il est également très instructif de s’intéresser aux spécialités selon les pays, notamment en Europe où, même si beaucoup de traditions sont communes, chaque Noël est différent, et c’est quelque chose qui est clairement traduit par le biais de la gastronomie : on trouve des plats inédits,  originaux et vraiment alléchants qui peuvent vous permettre de garnir et d’innover sur votre propre repas du réveillon ! Vous pourrez découvrir par exemple, si vous fêter Noël au Portugal, le « Bolo Rei » ou littéralement « Couronne des rois », un gâteau de fruits confits en

forme de bagel servi après un plat de morue, spécialité portugaise. Dans l’optique ou votre réveillon se déroule plus au nord, en Allemagne, vous aurez peut-être la chance de déguster un « Christstollen » ou plus simplement « Stollen », un gâteau traditionnel allemand à l’origine très ancienne, composé d’épices, de fruits confits et farci de pâte d’amande puis recouvert de sucre glace…

Chaque pays dispose ainsi de sa propre culture et de sa propre manière de fêter Noël : vous allez retrouver par exemple le porc à la choucroute et sa bière en Estonie, le « Touron », un genre de nougat, en Espagne, les « Lussekatter », des brioches au safran et au raisin venant de Suède et tellement d’autres…

Les façons de fêter Noël sont donc aussi nombreuses que les traditions qui le composent, que ce soit au moment de manger que durant le déroulement des festivités : une chose est sûre, c’est une période que tout le monde aime et attend avec impatience chaque année.

Et que ce soit à Noël ou n’importe quel jour de l’année, le succès d’un bon repas vient du talent du cuisinier, certes, mais surtout et évidemment des bons produits de qualité. Voilà un point que nous prenons très au sérieux chez Recette & Cabas et que nous veillons à respecter tout au long de l’année en vous proposant des menus sains issus de circuits courts en provenance de nos régions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *