Et si on adoptait le slow apéro?

La tendance du slow vous la connaissez probablement dans la cosmétique et même dans la mode, mais saviez-vous qu’elle s’invite aussi lors de vos apéros entre amis ?

Qui dit slow, dit ralentissement et détente . Voilà qui tombe bien puisque c’est tout ce qu’on aime. Mais comment cette tendance peut-elle s’appliquer à l’apéro ?  On vous explique tout dans l’article qui suit.

 

Le slow apéro…s’apprécie 

slow apéroPour bien commencer, on prend le temps. On évite d’engouffrer chips et cacahuètes en 10 min chrono avant de foncer sur le diner. Au contraire, on essaye d’en profiter au maximum et de prendre le temps d’apprécier ce moment de convivialité. Si on peut, on le déguste « en conscience », c’est-à-dire en prenant le temps de s’attarder sur les textures, les saveurs, l’ambiance du moment.

 

Le slow apéro est…éthique et locavore

Exit le saucisson 1er prix, les chips bas de gamme et le guacamole ! Le slow apéro prône une consommation plus raisonnée. En gros, on achète moins (ou on en fait moins souvent) mais mieux, avec des produits de qualité, si possibles locaux. Cela ne veut pas dire qu’il faut forcément remplacer le saucisson-chips par des toasts de foie gras aux truffes. Par contre, vous pouvez remplacer la charcuterie low-cost (qui, si on y réfléchit ne paye même pas le prix de la viande qu’il y a dedans…) par des produits de votre boucher faits avec de la viande française, sans conservateurs et de façon artisanale. Pour l’accompagner, rien de mieux qu’un petit vin régional, idéalement issu de l’agriculture bio ou issu de l’agriculture biodynamique ?

Parmi les classiques de l’apéritif pouvant être substitués, on retrouve les amandes et le guacamole. La majorité des amandes viennent des Etats-Unis où elles sont produites de façon intensive à grands renforts de pesticides et de gaspillage d’eau. L’impact écologique est assez désastreux, sans compter l’impact carbone pour les faire venir jusque chez  nous. Il en va de même pour l‘avocat dont la culture intensive a de gros impacts sur l’environnement et l’économie locale en Colombie et au Pérou (la monoculture se faisant au détriment des cultures vivrières).

Comment les remplacer ?

  • Pour les amandes, vous pouvez plutôt opter pour des amandes de Provence. Nous avons des producteurs de talents qui méritent qu’on s’intéresse à leurs produits, comme Good Amande. Il y a aussi des produits typiques de chez nous comme la noix du Périgord ou la noisette.
  • Pour l’avocat, c’est un peu moins évident. En saison, il est possible de trouver des avocats bio d’Espagne ou d’Israël. Sinon, on peut faire preuve d’originalité en utilisant d’autres légumes pour faire son guacamole, comme les courgettes ou le brocoli. Voici d’ailleurs une recette gourmande créée par Popote & Nature : le Brocamole 
  • Pour le reste, c’est encore plus simple : si vous avez le choix entre des tomates cerises d’Espagne ou de France, choisissez celles qui viennent de chez nous. Vous aurez aussi plus de chance d’avoir des produits de meilleure qualité et plus riches en goût.

 

Le slow apéro est….plus sain et tout aussi gourmand !

verrines apéritifPour un slow apéro réussi, on mise à fond la carte healthy ! J’en vois déjà qui font la grimace…pas de panique, sain ne rime pas forcément avec triste ou fade.  Au contraire !

Pour commencer, vous pouvez remplacer la charcuterie ou le saucisson bas de gamme par de la viande des Grisons ou encore du pastrami.

Du côté des chips, place aux chips de légumes et de chou kale. Sans oublier les crackers à base de graines, d’olives ou d’herbes. Les terrines ou les bouchées à base de tartare de saumon, de mousse de betterave ou encore de gazpacho raviront vos invités à coup sûr.  Et pour les accros aux légumes, pourquoi pas proposer des mini-brochettes aux légumes de saison (tomate cerise, morceaux de melon, concombre,…), éventuellement à diper dans une petite sauce tartare aux herbes fraiches ?

Enfin, nous arrivons au sujet important : que boit-on avec tout ça ?

Un petit vin rouge de qualité (idéalement bio ou issu de l’agriculture biodynamique) , sera parfait pour accompagner cet apéritif. En cas de fortes chaleurs ou pour les inconditionnels des cocktails, pourquoi ne pas proposer des Mocktails ? Derrière ce nom un peu étrange, se cachent  des cocktails sans alcool tendances. Plus qu’une version ‘virgin’ d’un cocktail avec alcool, le mocktail est un cocktail a part entière qui mérite qu’on s’y intéresse. Le deuxième atout de ces cocktails, c’est qu’ils ont moins d’impact sur le tour de taille car moins de calories 😉

Recette du mocktail framboise-passion-menthe

Ingrédients pour 1 verre:

mocktail

  • 12 framboises fraîches
  • 3 cl de coulis de fruits de la passion
  • 8 feuilles de menthe
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux ou de sirop de sucre de canne
  • 1/2 citron vert
  • 10 glaçons
  • eau gazeuse (quantité suffisante pour 1 verre)

La préparation :

Commencez par découper le citron vert en rondelles. Ajoutez par dessus, les feuilles de menthe, 9 framboises et le sucre ou sirop de sucre. Ecrasez l’ensemble à l’aide d’un pilon. Ajoutez ensuite quelques glaçons, le coulis de passion, les framboises restantes et complétez avec de l’eau gazeuse. Dégustez bien frais !

 

Alors, vous êtes conquis par le slow apéro ?

 

Et pour suivre cet apéritif, n’oubliez pas de commander votre panier repas Recettes & Cabas ! Des produits locaux, de saison, bio et des recettes simples et gourmandes…parfait donc pour un « Slow Dinner » 😉

 

Auteur: Sabrina Marnet-Letellier , Natur’Move – Micronutritionniste et consultante en nutrition-santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *