3 conseils pour chouchouter son microbiote

 

Le microbiote, ça vous dit quelque chose ? Un terme tendance mais dons on ne connaît pas encore vraiment la signification et surtout la fonction. Les connaissances sur le microbiote sont encore balbutiantes et la compréhension de ce système ne fait que commencer. Mais cette thématique est de plus en plus souvent abordée dans des articles spécialisés, des podcasts, des émissions santé très à la mode. Nous avons d’ailleurs remarqué ce très bon article de notre partenaire Femininbio sur le sujet et qui vous en apprendra beaucoup, https://www.femininbio.com/sites/femininbio.com/files/2020/08/femininbio30.pdf  . Ce qui nous a donné aussi envie d’en parler avec vous.

Alors ce microbiote ? Quel est son rôle dans notre corps et où en sont les études à son sujet? Et surtout comment en prendre soin et en tirer des bénéfices dans notre vie quotidienne.

Nos intestins, la ligne de vie de notre santé

Appelé avant flore intestinale, cet organe situé dans notre ventre est considéré comme notre deuxième cerveau en naturopathie, voire pour certain comme notre 1er cerveau. Il joue un rôle vital dans notre santé. C’est un organe à part entière sans qui la vie est IMPOSSIBLE. Il est constitué de centaine de milliards de neurones et de bactéries qui influent sur notre personnalité et qui nous permet de digérer. Ce ventre est un organe sensible, intelligent et vivant. C’est la ligne de vie et d’énergie de notre santé. C’est pourquoi il est essentiel d’en prendre soin. Vous souffrez peut être de lourdeurs intestinales, de ballonnement, de gaz, de problèmes digestifs, de constipation, de reflux gastrique, alors voici 3 conseils naturels indispensables et précieux pour bien chouchouter votre tube digestif.

Nous sommes un écosystème intelligent  

Il faut d’abord bien comprendre le fonctionnement et le rôle de ces milliards de bactéries qui sont en nous et qui sont indispensables à notre organisme. C’est grâce à nos bactéries que notre système immunitaire est efficace. Notre microbiote est unique et il nous a été transmis à la naissance. Mais il peut être endommagé ou dégradé à l’âge adulte à cause de notre mode de vie et nos habitudes alimentaires. Et il peut être responsable de multiple maux et maladie.

Notre mode de vie influe sur notre microbiote

Notre tube digestif qui mesure en gros la taille d’un terrain de tennis est composé de villosités dans laquelle habitent cent milliard de bactéries qui digèrent ce que nous n’arrivons pas à digérer et génère de l’énergie. Les cellules de notre intestin sont solidaires et assurent l’imperméabilité de notre tube digestif et de l’intestin : c’est ce que l’on appelle les jonctions serrées. Mais selon ce que l’on va manger au cours de notre vie, ces jonctions peuvent s’ouvrirent.  Elles peuvent causer une porosité intestinale responsable des intolérances alimentaires et de certaines maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaque, et même certaine maladie de peau comme le psoriasis et surement bien d’autres encore.

Plus il est diversifié plus il est sain

La diversité du microbiote intestinal est un des indicateurs de la bonne santé de nos intestins.

Pour mieux comprendre de façon imagée ce qu’on définit comme le microbiote intestinal, vous pouvez vous représenter la vie d’une forêt tropicale. Une sorte d’écosystème dans lequel une variété d’arbres, de plantes, d’oiseaux, d’insectes et d’autres animaux coexisteraient pacifiquement.

Et bien, un écosystème tropical est comme un microbiote extrêmement diversifié dans lequel on trouve un grand nombre d’espèces différentes qui peuvent cohabiter de façon harmonieuse. Si l’une des espèces de cet écosystème tropical disparaissait, le reste de l’environnement continuerait de se développer. Par contre, un écosystème composé exclusivement de quelques plantes et de quelques arbres saisonniers sera plus fragile et aura moins de possibilités de survivre à l’arrivée de l’hiver. Comparé à l’écosystème tropical, l’écosystème saisonnier est moins riche et varié et, par conséquent, moins résilient. 

En gros, plus la diversité y est important, plus votre microbiote sera sain et assurera son rôle. Cette diversité est primordiale à la bonne santé du microbiote. En effet, en observant le microbiote intestinal de sujets atteints de maladies non-transmissibles (maladies cardiovasculaires, cancers, maladies respiratoires chroniques et diabète) ou celui de personnes âgées, les chercheurs se sont rendus compte que ces microbiotes étaient faiblement diversifiés.

Nos intestins, notre 1er cerveau

Pour digérer, nous avons besoin d’une grande puissance nerveuse. En effet, c’est notre système nerveux qui régit notre digestion. Un neurotransmetteur important est la Sérotonine. 95% de notre Sérotonine est produite dans nos intestins. Son rôle dans notre ventre est de réguler le transit et d’assurer notre immunité. Mais la Sérotonine est aussi responsable de notre bienêtre, c’est le message qu’il transmet à notre cerveau. C’est pourquoi on parle de 2éme cerveau quand on parle de nos intestins. Quand tout va bien dans nos intestins, on se sent plus léger, plein d’énergie, et de bonne humeur. Et à contrario, quand on a des difficultés de digestion, on se sent lourd, irritable, de mauvaise humeur, voire déprimé.

 

Les trois pépites indispensables à connaître

Pour améliorer l’état et la diversité de votre microbiote, vous pouvez essayer les probiotiques en complément alimentaire. Vous en trouverez dans les magasins spécialisés en vous faisant conseiller. Mais à ce jour aucune preuve d’efficacité scientifique n’a été prouvée.

Si non, voici trois conseils naturels et simples à mettre en place dans votre vie de tous les jours, qui, si vous les adoptez, devraient durablement améliorer votre microbiote intestinal et vous redonner l’énergie vitale dont nous avons tous besoin pour être en bonne santé…

Gérer son stress

-Apprenez donc à gérer votre stress et écouter quel est votre rythme intérieur. Pratiquez une activité qui vous fait du bien, apprenez la respiration profonde, la relaxation, pourquoi pas la pratique du yoga, de la sophrologie, la respiration abdominale, l’auto hypnose…Tout ce qui va vous permettre de vous reconnecter avec vous-même et qui fera baisser votre niveau de stress et votre anxiété. Ralentissez le rythme, prenez du temps pour respirer, pour vous détendre régulièrement. Une balade en pleine nature, une séance de Yoga, une pause de médiation, quelques exercices de respiration profonde… cela vous aidera aussi à retrouver un sommeil récupérateur. La magie de la relaxation, permet à vos bactéries de produire des substances bonnes pour vous, et qui aide le système nerveux à prendre soin de votre intestin. 

Mangez le plus naturel possible !!

L’industrialisation de nos aliments a appauvrit notre microbiote. Nous n’avons plus assez d’enzymes pour digérer. La pollution a malheureusement aussi une grande influence, la qualité de l’air que nous respirons, le tabac que nous fumons, les additifs, les colorants, les conservateurs, les pesticides…

Privilégiez donc les produits bruts ou peut transformés. Que vous transformerez vous-même en les cuisinant. C’est exactement ce que nous prônons chez R&C avec nos paniers recettes prêt à cuisiner.

Cru au cuit doucement

-Un dernier secret à retenir : Mangez du cru et des aliments cuits doucement. Beaucoup de légumes et quelques fruits. Ainsi vous nourrissez votre microbiote de suffisamment d’enzymes, de vitamines, de minéraux. Privilégiez les cuissons à basse température, le mijotage, la cuisson à la vapeur, à l’étouffé, même les woks. Ils gardent les ingrédients croquants et conservent leurs nutriments. Evitez toutes les cuissons qui caramélisent ou qui grillent les aliments, comme le barbecue.

Voila, vous avez toutes les cartes en main pour chouchouter vos intestins et vous faire du bien avant cette période d’hiver!

Sandrine Bettant. Curieuse de vous informer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *